Créer mon blog M'identifier

Prise de conscience

Le 30 mai 2015, 22:10 dans Humeurs 0

Ce soir particulièrement festif pour une âme montoise, ce révèle être particulièrement instructif. J'ai appris à reconnaître mes défauts et à accepter mes échecs. Je n'ai pas choisi le meilleur parcours de vie mais celui que j'ai toujours désiré enfant : avoir une famille dans laquelle j'aurais un véritable sentiment d'appartenance.

Jamais je n'ai connu l'attachement. D'ailleurs, je me suis souvent demandée si j'étais normale. J'ai couru dans tous les sens à la recherche d'une réponse ou plutôt d'une solution. Est-ce mes origines mystérieuses, mes désillusions d'enfant trop précoce, le rejet des autres face à ma différence (j'interprète le "monde"d'une autre façon). 

Pendant tout un temps, j'ai communiqué mon mal-être jusqu'à me rendre compte que ça entraînait les autres vers le bas. Après, j'ai fini par tout tenir pour moi. Et puis, pour racheter ma conscience d'avoir été aussi égoïste, j'ai tout sacrifié. Je me suis effacée pour laissé les autres vivres heureux. Tous mes désirs, mes rêves à la dérive. Je ne voulais plus faire de soucis à personne et surtout pas déranger avec mes problèmes. Et ça, c'est mon vrai défaut.

Je m'efface et je m'empêche de vivre parce que l'un puis l'autre. Et je m'enferme dans ce cercle vicieux. Je n'ai pas encore trouvé la clé pour m'en sortir. Néanmoins, je sens que je n'en suis pas loin. Et je suis prête à changer et à faire des efforts. Cette fois, je ne veux pas avoir une place dans un groupe mais une place dans ma vie.

Toc toc ! C'est qui ? La Réalité ...

Le 13 septembre 2013, 14:26 dans Humeurs 0

Ma porte est fermée à double tour. Mais lorsque la Réalité s'invite... difficile de l'ignorer. Surtout quand votre voiture est garée en face du garage... impossible de faire comme si on est pas là !

Alors, ma petite tête est sur le point d'exploser. Je pense à "positiver", un travail beaucoup plus rude que "déprimer" toute la journée.

Un truc pour réveiller la "bonne humeur" ? 

Je pense à ma famille ... puis après je panique. Je ne devrais pas réagir mal au moindre obstacle à mon bonheur. J'ai honte d'afficher ma peine ainsi. 

Je prends la main de mon amie Réalité et je la reconduis dehors. A demain.

Demain ça ira mieux, j'en suis sûre.

Demain je te regarderai en face,

Je te contemplerai une heure ou deux...

Et je te reconduirai chez toi.

Je t'oublierai encore une fois.

On ne fait que ça, transporter le poids de sa réalité d'un bout à l'autre de nous-même... Il faut en avoir conscience mais oublier aide bien souvent à avancer. Etrange...

Bingo dingo ! ou une semaine avec bébé Miki

Le 1 août 2013, 22:59 dans BD 0

Voir la suite ≫